Que le chagrin reste à la porte… Souvenirs – François de Cossé Brissac

8,21

Etat : Bon état

La terre et la commune angevines de Brissac ont été érigées en comté en 1550 pour le premier maréchal de Brissac et en duché en 1612 pour so …

1 en stock

UGS : 20259 Catégorie :

Description

Résumé :
La terre et la commune angevines de Brissac ont été érigées en comté en 1550 pour le premier maréchal de Brissac et en duché en 1612 pour son fils le troisième maréchal. C est dire que François de Cossé treizième duc de Brissac descendant de quatre maréchaux porte l un des plus grands noms de France. En outre par sa mère née Schneider il est issu de la lignée des célèbres maîtres de forges du Creusot. Fruit d une alliance emblématique entre la haute noblesse d Ancien Régime et la puissante aristocratie industrielle qui prit et donna son essor au XIXe siècle comment François de Brissac – dont le baptême au Creusot en 1929 donna lieu à trois jours de festivités – a-t-il traversé les soixante-dix années si fertiles en accélérations et en bouleversements qui se sont écoulés depuis lors ? C est ce qu il nous conte avec pudeur et retenue en laissant élégamment à la porte chagrins et gravité. Certes les fortunes ne sont pas éternelles les fées n accompagnent pas forcément toute leur vie les enfants nés dans un berceau doré et la vie de château n est plus ce qu elle était. A preuve la nécessité pour conserver l immense demeure ancestrale de Brissac de l ouvrir au public et de faire de son exploitation une véritable activité professionnelle. Néanmoins président du Jockey-Club vice-président de La Demeure historique maître d un équipage de chasse à courre le duc de Brissac égrène des souvenirs qui témoignent sans que l auteur le cherche – ce n est pas son genre – de la place particulière que continue d occuper dans la France républicaine et dans une Europe aristocratique qui a toujours existé les porteurs d un nom chargé d Histoire et de traditions pour peu qu ils y soient fidèles ce qui est le cas. On ressent aussi en le lisant qu il lui est plus aisé de vivre avec son siècle que de modifier le regard lourd de clichés éculés que portent les autres et singulièrement certains médias sur la noblesse et les châteaux.

Date de publication : 1999

binding : board_book

Éditeur : Perrin.

Informations complémentaires

Poids 0,36 kg
Etat

ISBN

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Que le chagrin reste à la porte… Souvenirs – François de Cossé Brissac”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Que le chagrin reste à la porte… Souvenirs – François de Cossé Brissac
Que le chagrin reste à la porte… Souvenirs – François de Cossé Brissac

8,21

Ajouter au panier